Programme RELIF (GSRL), compte-rendu de la réunion du 21.03.2024

Devant une assistance de huit personnes présentes sur place, et quatre connectées, cette réunion du programme RELIF, impulsée par l’axe transversal GSRL « Religion et numérique » qui a efficacement co-organisé la séance, a nourri de riches échanges autour de l’enjeu des « ressources numériques francophones vues du Vietnam : de l’isolat à la mise en réseaux ».

Pascal Bourdeaux (EPHE-PSL), orateur du programme RELIF (21/03/2024)

VALEASE, Humanités numériques vietnamiennes francophones

Pascal Bourdeaux (EPHE-PSL, coresponsable du programme RELIF) a ouvert le ban en brossant une synthèse très complète des ressources archivistiques, numériques ou non, qui alimentent le travail de l’historien du Vietnam contemporain. Il a en particulier présenté le programme VALEASE (Valorisation de l’Ecrit en Asie du Sud-Est), en soulignant que cette approche ne relève pas d’une nostalgie coloniale de l’Indochine. Au contraire, elle fait ressortir, via des archives héritées de l’époque coloniale, un patrimoine historique national commun.

Ces sources ne sont pas des sources françaises. Elles font partie du patrimoine vietnamien, et sont à étudier comme telles. Les archives religieuses permettent par ailleurs d’éclairer bien autre chose que la religion : elles peuvent apporter une précieuse contribution à l’histoire sociale, démographique, culturelle du Vietnam.

Après le programme VIETNAMICA (projet ERC mené à bien), qui, lui, portait sur la langue vernaculaire, l’idée est ici de travailler sur les sources francophones, en s’adaptant à la révolution numérique qui induit une déterritorialisation de l’accès aux sources. Loin de se limiter à inventorier avec précision les nombreux fonds d’archives, numérisées ou non, qui attendent le chercheur, Pascal Bourdeaux a soulevé de nombreux enjeux méthodologiques et théoriques, et plaidé pour une mise en réseau croissante des centres d’archives et des bibliothèques, pour nourrir une arborescence du savoir historique sur le Vietnam contemporain. Il a souligné au passage que les sources en langue française, mais aussi en langue portugaise ou italienne, par exemple, contribuent aussi à ouvrir une lucarne sur le Vietnam précolonial.  

Nguyen Ngoc Giang présente ses travaux, Programme RELIF, 21/03/2024

Explorer le Bulletin de la Société des Etudes Indochinoises

Un vaste chantier s’est ouvert, dont Nguyen Ngoc Giang, titulaire d’un master de recherche en humanités numériques, a donné ensuite un aperçu détaillé au travers d’un dossier spécifique. Sous la direction de Pascal Bourdeaux et de Marc Bui (EPHE / PSL),  elle a procédé, grâce à des outils logiciels, à « l’exploration numérique d’un corpus scientifique d’époque coloniale : le Bulletin de la Société des Etudes Indochinoises (1883-1975) ».

Ce corpus impressionnant, déployé sur une période de 92 ans, représente 225 numéros de revue, et des milliers de contributeurs.  Pour l’appréhender, Nguyen Ngoc Giang a suivi une formation spécifique, qui lui a permis d’utiliser les algorithmes pour rechercher les thématiques plus plus traitées, via Top 2Vec, par exemple, ou le modèle KRAKEN (logiciel open source), qui peut fonctionner sur un mode multilingue.

Ce dernier modèle, testé sur 700 pages en français, 400 pages en quocngu (vietnamien), et 500 pages en français et quocngu, s’est révélé d’une fiabilité remarquable (supérieure à 90%). En matière religieuse, quel est le mot clef qui ressort le plus souvent au terme d’un travail de « Topic Modelling » effectué sur le Bulletin de la Société des Etudes Indochinoises ? C’est celui d’offrande. Nguyen Ngoc Giang souligne, au fil de son exposé, combien ces approches sérielles sont utiles, mais à condition d’être complétées par un travail manuel et qualitatif qui permet au chercheur d’affiner les outils numériques, et d’éviter les erreurs d’interprétation, à partir, notamment, de la sémantique historique.

Stimulée par l’introduction / présentation effectuée par Johan Rols (GSRL / INALCO), une riche discussion s’est poursuivie, croisant enjeu de la francophonie (une langue liée à la colonialité, mais pas seulement) et défi de la numérisation, et de la (re) fabrique de la source, qui peut certes à la fois démocratiser l’accès aux documents d’archive, mais aussi accentuer le contrôle sur ces mêmes sources.

Réunion n°2 programme ReliF, 30/10/2023 (invitation)

Avec un exposé de Jean-Pierre Laurant sur les réseaux guénoniens

 

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°2 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. Elle aura lieu le lundi 30 octobre 2023 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table, échange de nouvelles

2/ Point sur la communication interne (liste mail)

3/ Exposé de Jean-Pierre Laurant (EPHE, GSRL) sur “Francophonie et réseaux guénoniens”

Spécialiste des courants ésotériques, Jean-Pierre Laurant a notamment publié Génon au combat, des réseaux en mal d’institution (Paris, L’Harmattan, 2019). Il est aussi le cofondateur de la revue Politica Hermetica dont voici le site internet :

https://politicahermetica.wordpress.com

Au moment où l’ésotérisme s’efforçait de se constituer en discipline scientifique à l’E.P.H.E. l’approche radicale de René Guénon, fondée sur un accès réservé et direct à l’absolu, s’est organisée dans la mise en place de réseaux, tant initiatiques qu’éditoriaux. A ce titre l’enracinement culturel a été déterminant dans cette démarche; le propos de Jean-Pierre Laurant sera double. Il s’attachera à éclairer par des souvenirs personnels la mise en place de cette expérience hors normes, qui occupe une place notable dans le paysage intellectuel contemporain. Il retracera aussi, à partir des réseaux francophones, les grandes lignes de son dernier ouvrage, « Génon au combat, des réseaux en mal d’institution », une recherche appuyée sur le dépouillement d’une correspondance considérable.

4/ Questions et échanges au sujet de l’exposé de Jean-Pierre Laurant. Venez nombreux !

Pascal et Sébastien, pour le GSRL

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search