Programme RELIF (GSRL), compte rendu de la réunion du 30.10.2023

 

Après un tour de table, devant les dix participantes et participants présents, les organisateurs remercient vivement l’historien Jean-Pierre Laurant (EPHE, GSRL) d’avoir bien voulu accepter d’intervenir dans le cadre de cette seconde séance du programme GSRL “Religion et Francophonie”.


En près d’une heure trente d’exposé, Jean-Pierre a analysé et détaillé les enjeux posés autour de la filiation intellectuelle de René Guénon (1886-1951). Intellectuel et maître spirituel inclassable, le penseur français René Guénon, devenu Cheikh à Al Azhar (Egypte) est l’auteur d’une oeuvre foisonnante qui questionne la modernité occidentale et invite à réfléchir à nouveaux frais au rôle des matrices spirituelles, qu’il englobe dans la notion de Tradition. Rattaché au soufisme dès 1910, Guénon n’était pas seulement un théoricien. Il avait pour ambition de changer la société.

Après sa mort s’est rapidement posée la question de l’héritage, et de la transmission de son legs intellectuel, en tension avec les institutions académiques. Avec une érudition impressionnante, Jean-Pierre Laurant a minitueusement décrypté la richesse, et parfois les contradictions, des réseaux guénoniens qui se sont déployés jusqu’à nos jours, évoquant des figures majeures et singulières du champ de l’ésotérisme comme Titus Burkhardt (métaphysicien suisse), Jean Paulhan (Gallimard, éditeur d’une partie de l’oeuvre de Guénon) Antoine Faivre (EPHE).

La francophonie européenne, mais aussi diasporique (au Caire en particulier) a constitué l’espace privilégié de ce déploiement des réseaux guénoniens, “en mal d’institutions”. Le monde anglophone ne s’est pas montré hermétique à l’oeuvre guénonienne, bien que des enjeux de transitivités des notions se posent : le pérénniallisme n’est pas tout à fait soluble dans la notion guénonienne de Tradition. La langue influe sur les représentations, les imaginaires, les déclinaisons conceptuelles. De nombreux fils de réflexion ont été soulevés, notamment la compétition entre les éditeurs, la question des querelles de légitimité, l’enjeu des entrelacs avec le catholicisme, le maçonnisme et l’islam, sans oublier les contradictions internes, la tension entre réseau et institution…

Un riche débat a suivi la présentation, au cours duquel Jean-Pierre Laurant a notamment pu préciser que René Guénon l’insaisissable, rangé parfois avec facilité dans un camp, était farouchement anticolonial, à une époque où l’Empire français dominait encore, sous sa férule, des dizaine de millions d’Africains et d’Asiatiques.

Réunion n°2 programme ReliF, 30/10/2023 (invitation)

Avec un exposé de Jean-Pierre Laurant sur les réseaux guénoniens

 

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°2 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. Elle aura lieu le lundi 30 octobre 2023 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table, échange de nouvelles

2/ Point sur la communication interne (liste mail)

3/ Exposé de Jean-Pierre Laurant (EPHE, GSRL) sur “Francophonie et réseaux guénoniens”

Spécialiste des courants ésotériques, Jean-Pierre Laurant a notamment publié Génon au combat, des réseaux en mal d’institution (Paris, L’Harmattan, 2019). Il est aussi le cofondateur de la revue Politica Hermetica dont voici le site internet :

https://politicahermetica.wordpress.com

Au moment où l’ésotérisme s’efforçait de se constituer en discipline scientifique à l’E.P.H.E. l’approche radicale de René Guénon, fondée sur un accès réservé et direct à l’absolu, s’est organisée dans la mise en place de réseaux, tant initiatiques qu’éditoriaux. A ce titre l’enracinement culturel a été déterminant dans cette démarche; le propos de Jean-Pierre Laurant sera double. Il s’attachera à éclairer par des souvenirs personnels la mise en place de cette expérience hors normes, qui occupe une place notable dans le paysage intellectuel contemporain. Il retracera aussi, à partir des réseaux francophones, les grandes lignes de son dernier ouvrage, « Génon au combat, des réseaux en mal d’institution », une recherche appuyée sur le dépouillement d’une correspondance considérable.

4/ Questions et échanges au sujet de l’exposé de Jean-Pierre Laurant. Venez nombreux !

Pascal et Sébastien, pour le GSRL

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search