Réunion n°9 programme ReliF, 19/06/2024 (invitation)

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°9 du programme GSRL “Religion et Francophonie”, co-organisé avec le programme GSRL “Laïcités, Religions et politique (responsables : Philippe Portier et Jean-Paul Willaime)

La séance aura lieu le mercredi 19 juin 2024 de 10H à 12H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers), avec Jacob Legault-Leclair comme orateur invité.

Jacob Legault-Leclair est doctorant en sociologie à la University of Waterloo et boursier doctoral Joseph-Armand-Bombardier (BÉSCD). Il est présentement en visite doctorale à l’Institut de sciences sociales des religions de l’Université de Lausanne où il y rédige sa thèse intitulée Transition séculière et transmission de la religion au Canada et en Europe : une analyse quantitative de la socialisation religieuse au sein de la famille.

Nous aurons le plaisir de l’écouter sur le sujet suivant :

La transmission religieuse au sein de la famille au Canada et en Europe. Constats démographiques et analyses sociologiques.

Cette présentation aura pour objectif d’analyser l’effet de la socialisation parentale sur la transmission intergénérationnelle de la religion et du niveau de religiosité au Canada et en Europe (Italie, Finlande, Allemagne, Hongrie).

En basant son analyse sur la théorie du remplacement par cohorte, Jacob Legault-Leclair va quantifier le changement intergénérationnel de religiosité. Cette présentation de données empiriques utilisera une base inédite tirée d’un sondage international – The Transmission of Religion Across Generations. Ainsi, il se propose de comparer, entre les pays, ce qui permet aux différentes familles de transmettre ou non leur religiosité d’une génération à l’autre. Il portera mon regard sur les conséquences de la pratique religieuse et de la socialisation lors de l’enfance.

Ce qui lui permettra de comparer la reproduction du religieux au sein de la famille et à travers différents pays en fonction des générations.

Un rapide tour de table précédera l’exposé, suivi d’un temps de questions. 

Venez nombreux ! 

Pascal et Sébastien

 

Réunion n°8 programme ReliF, 10/06/2024 (invitation)

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°8 du programme GSRL “Religion et Francophonie”.

Elle aura lieu le lundi 10 juin 2024 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers), avec Christel Zogning Meli comme oratrice invitée.

Christel Zogning Meli (CARES Bruxelles)

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table, échange de nouvelles (publications, colloques, appels à com etc.)

2/ Exposé de Christel Zogning Meli (CARES, coordinatrice du nouveau certificat d’études afropéennes, FUTP Bruxelles) sur “Afropéanité, religion et francophonie : la fabrique d’un concept à l’épreuve d’une étude de terrain bruxelloise

Le site du nouveau laboratoire CARES, en Belgique, définit l’identité afropéenne de la manière suivante : « Est dite afropéenne une personne d’ascendance subsaharienne, née ou ayant grandi en Europe, dépositaire à la fois de son vécu européen mais aussi d’un héritage culturel africain qu’elle entend assumer. L’Afropéen émerge dans un univers mondialisé marqué par les processus d’hybridation et de métissage, tiraillé entre les traditions héritées et les orientations politiques culturelles et sociales que lui imposent le devoir d’intégration dans le pays d’accueil » (référence : site : https://caresbrussels.org/certificat-universitaire/).

Sur la base de ce référentiel mixte, la Faculté universitaire de Théologie protestante (FUTP) de Bruxelles a mis en place, pour l’année universitaire 2023-24, une première mondiale : un certificat universitaire d’études afropéennes, appuyé sur l’expertise des sciences sociales. Christel Zogning Meli (CARES), qui en est la coordinatrice, vient nous en apprendre davantage sur cette initiative originale, en croisant les enjeux d’identité afropéenne avec la question des apportenances religieuses, de la sécularisation, et de la francophonie. Elle nous présentera également les résultats d’une enquête de terrain réalisée à Bruxelles.

3/ Questions et échanges au sujet de l’exposé de Christel Zogning Meli. Venez nombreux !

Pascal et Sébastien, pour le GSRL

Réunion n°7 programme ReliF, 24/05/2024 (invitation)

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°7 du programme GSRL “Religion et Francophonie”, avec l’intervention d’Antony Boussemart (Union bouddhiste de France, UBF). La séance aura lieu le vendredi 24 mai 2024 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, GSRL, Campus Condorcet, Aubervilliers). Diplômé en japonais des Langues ’O (titulaire d’un DEA portant sur l’impact des mesures antibouddhiques au Koyasan entre 1868 et 1880), Antony Boussemart arborde aujourd’hui deux casquettes, professionnelle et associative. Il travaille ainsi pour la bibliothèque de l’EFEO, notamment en charge du fonds japonais. Depuis 2021, il occupe en parallèle les fonctions de co-président de l’Union Bouddhiste de France en charges des relations dites “externes” (pouvoirs publics, médias, autres cultes, etc.). L’UBF est l’interlocuteur des pouvoirs publics sur toutes les questions touchant au bouddhisme dans notre pays. Aujourd’hui 4e religion en France, l’UBF est de plus en plus sollicitée pour mieux faire connaître auprès du public les spécificités du bouddhisme. Cela se traduit par la participation à des rencontres régulières avec les autorités de l’Etat (gouvernement, parlement, ministères, etc.), mais aussi à des tables-rondes sur des thématiques vis-à-vis desquelles le bouddhisme propose une vision singulière (bioéthique, fin de vie, la laïcité, etc.). La transmission passe également par la rédaction d’articles aussi bien dans des médias grand public (F2, France Culture), que des publications plus académiques.

***

Antony Boussemart assure le cours sur les fondements du bouddhisme intégré au cursus du DU « Cultures et spiritualités d’Asie » de l’Institut catholique de Paris. Il intervient également dans le cadre de la formation “Emouna : l’amphi des religions”, portée par Sciences Po.

***

Son exposé dans le cadre du programme Religion et Francophonie portera sur le sujet suivant : “la fabrique d’un bouddhisme pluriel, francophone et de France” Le bouddhisme en France est partagé entre des bouddhismes français et francophones, acculturés et dans une certaine mesure occidentalisés, et des bouddhismes de France, issus de l’immigration. L’Union Bouddhiste de France (UBF) joue, dans un cette perspective, un rôle de creuset permettant la rencontre de traditions différentes. Comment fonctionne cette institution ? Quelle est son histoire et son périmètre d’influence ? Comment l’UBF négocie-t-elle l’enjeu du plurilinguisme et de l’apprentissage de la langue française ? Co-président de l’UBF, Antony Boussemart nous invite à mieux appréhender la fabrique d’un bouddhisme pluriel, francophone et “de France” au travers d’une institution représentative en plein développement.

Réunion n°6 programme ReliF, 21/03/2024 (invitation)

Chères amies, chers amis du programme RELIF,


Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°6 du programme GSRL “Religion et Francophonie”, en collaboration avec le programme Religion et Numérique qui a pris l’initiative de cet événement.

Cette réunion permettra de croiser, sous l’angle des humanités numériques, les enjeux croisés de la réflexion sur les corpus d’archives francophones et des spécificités du travail sur les archives digitalisées.

La séance aura lieu le jeudi 21 mars 2024 de 10H à 12H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, GSRL, Campus Condorcet, Aubervilliers).

 Un lien visio vous sera communiqué pour celles et ceux qui ne peuvent pas se joindre à nous physiquement. Nous remercions Pascal Bourdeaux et Nguyên Thi Ngoc Giang de nous conduire dans la réflexion commune.

Thème : “Réflexion sur les ressources numériques francophones vues du Vietnam : de l’isolat à la mise en réseaux..


La séance sera animée par Johan Rols (GSRL, Inalco)

 

ORDRE DU JOUR

1/ Tour de table, échange de nouvelles (publications, colloques, appels à com etc.)

2/ Exposés de Pascal Bourdeaux (maître de conférences à l’EPHE-PSL, co-responsable du programme “Religion et Francophonie” au GSRL) et Nguyên Thi Ngoc Giang (diplômée de l’Ecole des Chartes, Master humanités numériques en septembre 2023)

Sujet  de l’exposé : Réflexion sur les ressources numériques francophones vues du Vietnam : de l’isolat à la mise en réseaux

L’idée principale qui sera développée par l’oratrice et l’orateur sera de proposer une réflexion générale, croisant francophonie et numérique, sur les corpus d’archives religieuses au Vietnam au travers d’une étude de cas: la revue orientaliste Bulletin de la société des études indochinoises (1880-1975).

3/ Débat, discussions sur l’exposé

Venez nombreux !

Pascal Bourdeaux et Sébastien Fath

Réunion n°5, programme ReliF (invitation), 13 mars 2024



Chères amies, chers amis du programme RELIF,


Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°5 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. En collaboration avec le programme Asie du GSRL, elle aura lieu le mercredi 13 mars 2024 de 14H à 16H en salle 5.001 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

Thème : « Deux regards japonais sur la vie religieuse en Afrique de l’Ouest francophone »



ORDRE DU JOUR :


1/ Tour de table, échange de nouvelles (publications, colloques, appels à com etc.)

2/ Exposé de Kae Amo (professeure adjointe à l’Université de Kyoto, Japon) sur “L’islam, la politique et la transformation de la notion d’élite au Sénégal

Revisitant l’histoire contemporaine du Sénégal, cette présentation met en lumière comment la notion d’élite – francophone et/ou musulmane – s’est produite et s’est transformée au cours des deux derniers siècles.
Il s’agira tout d’abord de comprendre le contexte historique de la colonisation et celui de la « politique musulmane » de la France. Kae Amo traitera ensuite de l’évolution du contexte politique après l’indépendance, notamment à partir des années 1980. On découvrira que les changements survenus durant cette période ont radicalement transformé la notion d’élite. Enfin, l’intervention mettra l’accent sur la diversification de la nouvelle génération d’élites francophones et musulmanes. Leurs profils et parcours sont de plus en plus variés. Certains sont plus ou moins détachés de leur communauté confrérique traditionnelle, et ont parfois étudié en Europe. D’autres ont étudié dans les pays arabes et cherchent à se retrouver au sein de la tariqa (communauté confrérique). Quand d’autres encore sont de « purs produits locaux », formés essentiellement dans les villes religieuses (Touba, Tivaouane) mais parfaitement bilingues. En outre, l’usage du numérique et la maîtrise des réseaux sociaux caractérisent ces jeunes croyants plus que jamais en phase avec leur époque.

3/ Exposé de Naoki Kashio (Professeur associé, Faculté de lettres, Keio Université, Science of Religions and Spirituality) sur ” « Approche théorique des valeurs spirituelles : Mahikari en Cote d’Ivoire »

Naoki Kashio, qui a été Directeur d’études invité de l’Ecole Pratique Hautes Etudes et Chercheur invité du CNRS en 1997-1998, nous ouvrira de nouvelles pistes de réflexion sur l’implantation en Afrique de l’Ouest de Mahikari, Nouveau Mouvement Religieux japonais fondé en 1959.




Réunion n°4, programme RELIF (invitation), 26 janvier 2024



Chères amies, chers amis du programme “Religion et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°4 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. Elle aura lieu le vendredi 26 janvier 2024 de 15H à 17H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

 Un lien visio vous sera communiqué pour celles et ceux qui ne peuvent pas se joindre à nous physiquement. Nous remercions Julien Argoud et Fatiha Kaoues de nous conduire dans la réflexion commune.

 

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table, échange de nouvelles (publications, colloques, appels à com etc.)

2/ Exposé de Julien Argoud (doctorant sous la direction de Philippe Portier, Sciences Po /CERI) sur « Comprendre la restructuration du champ chrétien au Maroc à la lumière de la conversion de l’islam au christianisme »

3/ Discussion animée par Fatiha Kaoues (CNRS, GSRL), et échange avec le groupe

Au Maroc, si le fait de changer de religion n’est pas formellement interdit, le « prosélytisme » -entendu de manière extrêmement large- et « le fait d’ébranler la foi d’un musulman » sont des délits punis pénalement. En outre, les marocains sont tacitement reconnus, dès leur naissance, comme étant musulmans ; ou juifs, par exception. Il n’est en aucune manière envisagé juridiquement qu’un marocain puisse être chrétien, et il n’y a, de ce fait, aux yeux de l’Etat –ou plutôt, dans sa communication officielle- aucun chrétien marocain.

Pourtant, s’il est difficile d’évaluer le nombre de marocains chrétiens, non-seulement ceux-ci sont présents dans l’ensemble du territoire marocain ; mais ce fait social, quelle que soit son ampleur, constitue un enjeu socio-politique majeur, dont l’influence est hautement significative sur la structuration du champ chrétien –et même, plus généralement, du champ religieux- dans ce pays.

Quels sont les rapports entre la reconfiguration du champ chrétien au Maroc à travers cet enjeu de la conversion et l’histoire coloniale/postcoloniale de ce pays ? Quelle relations les convertis marocains entretiennent-ils avec la citoyenneté marocaine, et de quelle manière se conçoivent-ils dans leur rapport à « l’Occident » ?

Durant cette séance de séminaire “Religion et Francophonie”, Julien Argoud présentera l’état actuel de ses investigations, les principaux éléments qui ont conduit au développement de sa question de recherche, et la méthodologie qu’il a décidé d’employer pour y répondre.

 

Réunion n°3 programme ReliF, 22/11/2023 (invitation)

Avec un exposé de Richard Lengo sur les mutations de l’ethos protestant (E.E. Congo)

 

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°3 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. Elle aura lieu le mercredi 22 novembre 2023 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

 

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table, échange de nouvelles (publications, colloques, appels à com etc.)

2/ Exposé de Richard Lengo (maître assistant CAMES, docteur de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville) sur “Les mutations de l’éthos protestant au sein de l’Eglise Evangélique du Congo”

Le sociologue Richard Lengo est l’auteur d’un doctorat dirigé par Régine Tchikaya-Oboa, intitulé « L’Église Évangélique du Congo (EEC) : l’Ethos protestant à l’épreuve des pratiques du « Monde » et des Mutations Sociales » (Université Marien Ngouabi, Brazzaville).

L’Eglise Evangélique du Congo est la principale Eglise protestante du Congo Brazzaville. Etablie sous la colonisation, autonomisée en 1961, cette grande église protestante francophone a été marquée par un mouvement de réveil initié en 1947 par le pasteur Daniel Ndoundou (1911-1986). Richard Lengo nous propose, dans sa communication, de revenir sur les mutations de l’ethos protestant (ethos = traduction sociale/comportementale d’une éthique) porté par cette Eglise. Il dresse le constat d’une évolution marquée par la fin d’un certain exceptionnalisme protestant et propose des clefs d’analyses. Eclairé notamment par les travaux de Georges Balandier, il distingue les dynamiques d’explication endogènes (“du dedans”) et les dynamiques exogènes (“du dehors”). La fonction pastorale, dans cette perspective, a muté, d’un ethos vocationnel vers une professionnalisation.

Richard Lengo s’attachera à présenter les principaux résultats de son travail de recherche tout en les inscrivant dans la perspective d’une réflexion sur le rôle de la francophonie, à l’heure des recompositions postcoloniale du religieux et du politique.

3/ Questions et échanges au sujet de l’exposé de Richard Lengo.

Venez nombreux !

Pascal et Sébastien, pour le GSRL

Réunion n°2 programme ReliF, 30/10/2023 (invitation)

Avec un exposé de Jean-Pierre Laurant sur les réseaux guénoniens

 

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°2 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. Elle aura lieu le lundi 30 octobre 2023 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table, échange de nouvelles

2/ Point sur la communication interne (liste mail)

3/ Exposé de Jean-Pierre Laurant (EPHE, GSRL) sur “Francophonie et réseaux guénoniens”

Spécialiste des courants ésotériques, Jean-Pierre Laurant a notamment publié Génon au combat, des réseaux en mal d’institution (Paris, L’Harmattan, 2019). Il est aussi le cofondateur de la revue Politica Hermetica dont voici le site internet :

https://politicahermetica.wordpress.com

Au moment où l’ésotérisme s’efforçait de se constituer en discipline scientifique à l’E.P.H.E. l’approche radicale de René Guénon, fondée sur un accès réservé et direct à l’absolu, s’est organisée dans la mise en place de réseaux, tant initiatiques qu’éditoriaux. A ce titre l’enracinement culturel a été déterminant dans cette démarche; le propos de Jean-Pierre Laurant sera double. Il s’attachera à éclairer par des souvenirs personnels la mise en place de cette expérience hors normes, qui occupe une place notable dans le paysage intellectuel contemporain. Il retracera aussi, à partir des réseaux francophones, les grandes lignes de son dernier ouvrage, « Génon au combat, des réseaux en mal d’institution », une recherche appuyée sur le dépouillement d’une correspondance considérable.

4/ Questions et échanges au sujet de l’exposé de Jean-Pierre Laurant. Venez nombreux !

Pascal et Sébastien, pour le GSRL

Réunion n°1 programme ReliF, 20/09/2023 (invitation)

Avec un exposé de Paul Zawadzki sur la temporalité

Chères amies, chers amis du programme “Religions et Francophonie”,

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°1 du programme GSRL “Religion et Francophonie”. Elle aura lieu le mercredi 20 septembre 2023 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, Campus Condorcet, Aubervilliers).

ORDRE DU JOUR :

1/ Tour de table

2/ Présentation des perspectives de réflexion du programme (Pascal Bourdeaux et Sébastien Fath)

3/ Exposé de Paul Zawadzki (Université Panthéon Sorbonne, GSRL) sur “Les régimes de temporalité au miroir des débats sur la modernité et le postcolonial”

Paul Zawadzki a notamment dirigé le collectif “Malaise dans la temporalité” (éditions de la Sorbonne, 2002); il a également publié dans la revue Temporalités un texte intitulé “Aux sources démocratiques du Malaise dans la temporalité”, pour préciser les sources politiques/démocratiques (et non seulement économiques/capitalistes) du dit “malaise” :  

http://journals.openedition.org/temporalites/6973    

4/ Questions et échanges au sujet de l’exposé de Paul Zawadzki

Venez nombreux !

Pascal et Sébastien, pour le GSRL

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search