Réunion n°7 programme ReliF, 24/05/2024 (invitation)

Nous avons le plaisir de vous convier à la réunion n°7 du programme GSRL “Religion et Francophonie”, avec l’intervention d’Antony Boussemart (Union bouddhiste de France, UBF). La séance aura lieu le vendredi 24 mai 2024 de 14H à 16H en salle 5.067 (5e étage du Bâtiment Recherche Nord, GSRL, Campus Condorcet, Aubervilliers). Diplômé en japonais des Langues ’O (titulaire d’un DEA portant sur l’impact des mesures antibouddhiques au Koyasan entre 1868 et 1880), Antony Boussemart arborde aujourd’hui deux casquettes, professionnelle et associative. Il travaille ainsi pour la bibliothèque de l’EFEO, notamment en charge du fonds japonais. Depuis 2021, il occupe en parallèle les fonctions de co-président de l’Union Bouddhiste de France en charges des relations dites “externes” (pouvoirs publics, médias, autres cultes, etc.). L’UBF est l’interlocuteur des pouvoirs publics sur toutes les questions touchant au bouddhisme dans notre pays. Aujourd’hui 4e religion en France, l’UBF est de plus en plus sollicitée pour mieux faire connaître auprès du public les spécificités du bouddhisme. Cela se traduit par la participation à des rencontres régulières avec les autorités de l’Etat (gouvernement, parlement, ministères, etc.), mais aussi à des tables-rondes sur des thématiques vis-à-vis desquelles le bouddhisme propose une vision singulière (bioéthique, fin de vie, la laïcité, etc.). La transmission passe également par la rédaction d’articles aussi bien dans des médias grand public (F2, France Culture), que des publications plus académiques.

***

Antony Boussemart assure le cours sur les fondements du bouddhisme intégré au cursus du DU « Cultures et spiritualités d’Asie » de l’Institut catholique de Paris. Il intervient également dans le cadre de la formation “Emouna : l’amphi des religions”, portée par Sciences Po.

***

Son exposé dans le cadre du programme Religion et Francophonie portera sur le sujet suivant : “la fabrique d’un bouddhisme pluriel, francophone et de France” Le bouddhisme en France est partagé entre des bouddhismes français et francophones, acculturés et dans une certaine mesure occidentalisés, et des bouddhismes de France, issus de l’immigration. L’Union Bouddhiste de France (UBF) joue, dans un cette perspective, un rôle de creuset permettant la rencontre de traditions différentes. Comment fonctionne cette institution ? Quelle est son histoire et son périmètre d’influence ? Comment l’UBF négocie-t-elle l’enjeu du plurilinguisme et de l’apprentissage de la langue française ? Co-président de l’UBF, Antony Boussemart nous invite à mieux appréhender la fabrique d’un bouddhisme pluriel, francophone et “de France” au travers d’une institution représentative en plein développement.

Citer ce billet
Sébastien FATH (2024, 20 mai). Réunion n°7 programme ReliF, 24/05/2024 (invitation). RELIGION et FRANCOPHONIE (ReliF). Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://relifran.hypotheses.org/511

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search